16/10/2017

Yantra, l'accessoire ludique et esthétique

Chers lecteurs et lectrices,

Quel plaisir de vous retrouver après une si longue absence !

Je souhaite vous parler aujourd'hui d'une découverte fortuite et pourtant révolutionnaire à mes yeux. Comme beaucoup de femmes, j'ai toujours eu les cheveux longs ou mi-longs et, pour des raisons pratiques, j'ai aussi très souvent à mon poignet un élastique à cheveux. 
Le problème ? Les marques disgracieuses laissées par l'élastique. Sans compter qu'un élastique n'a rien d'un bijou... 
Travaillant depuis peu dans le secteur du luxe, je ne pouvais décemment plus porter d'élastique à mon poignet. Puis, il y a quelques jours, en regardant mon fil d'actualité Facebook, j'aperçois un encart sponsorisé de la marque Yantra. Curieuse de nature, j'ai cliqué et découvert une idée toute simple et pourtant très astucieuse! Un bracelet, un vrai, qui permet de fixer son élastique dessus et de l'avoir toujours à portée de main, avec un résultat très esthétique ! Il s'agit d'un jonc semi ouvert, en acier inoxydable (donc très résistant) que l'on retrouve en finition argentée, dorée ou rosée. Avec chaque bracelet sont fournis 5 élastiques de couleurs et effets différents (lisse, en spirale, uni ou à paillettes).




Le bracelet est une taille unique, pas d'erreur de taille donc, il vous suffit de l'ajuster directement sur vous ! Si vous aimez le choix, vous serez servies puisqu'il existe également des lots d'élastiques selon plusieurs thèmes pour pouvoir accessoiriser votre bracelet en fonction de votre tenue. Je précise qu'en ce moment, vous bénéficiez de remises sur tous les modèles, de quoi vous permettre de découvrir le concept Yantra sans culpabiliser ! Alors, qu'en pensez-vous ? Personnellement je suis conquise, ayant commandé en premier le modèle argenté Luna, je vais repasser commande pour le modèle rosé Venus !


 A très bientôt pour une escapade au soleil !

Lilie

17/03/2017

En route pour une escapade hongroise

Chers lecteurs et lectrices,

Comme je vous en parlais dans mon dernier article, j'ai récemment découvert la célèbre capitale hongroise : Budapest. Un petit voyage avec mon amoureux pour quatre jours merveilleux. Nous sommes partis presque sur un coup de tête, avec une folle envie de dépaysement et de pouvoir nous retrouver. Après avoir découvert il y a 2 ans Prague, j'étais très curieuse de parcourir les rues d'une autre ville d'Europe de l'Est. Mais la vraie folie que nous avons fait, en réalité, était d'y aller en plein hiver, le mois le plus froid, mi-janvier. Alors qu'une vague de froid saisissait la France, nous étions à plus de 1300 km de là, mais avec des températures encore plus basses...au lieu de rechercher la chaleur comme toute personne sensée.

Le Mont Gellért et le Danube gelé

Qu'importe, nous sommes partis quatre jours, avec un "package" déniché sur le site Voyage Privé. Environ 200€ par personne comprenant le vol A/R (au départ de Lyon), 3 nuits en hôtel 4* en plein centre de Budapest (petit-déjeuner buffet inclus) et 1 entrée par personne pour les célèbres thermes Gellért. Le vol était court (à peine 2h) et offrait un magnifique panorama sur les montagnes enneigées, un très beau spectacle. L'hôtel (Danubius Astoria, de la chaîne Danubius donc) offrait de belles prestations : une chambre avec une décoration raffinée et une propreté impeccable,  un buffet de petit-déjeuner très riche et complet et la localisation à deux pas du métro (littéralement) est très pratique.

La chambre d'hôtel

Je vous propose donc de vous donner quelques idées de visites de la ville et quelques bonnes adresses que nous avons pu tester.

 Côté visites, je vous suggère de parcourir la ville de jour comme de nuit. Le jour, vous profiterez des couleurs verdoyantes des toits de la ville, la nuit, vous apprécierez le relief des bâtiments mis en valeur par les multiples éclairages. La promenade le long du Danube offre un spectacle magique. Le mont Gellért (prudence en hiver à cause du verglas, je sais de quoi je parle...) offre une vue imprenable sur le Danube, le Parlement et le Palais. Les thermes Gellért, au pied du mont Gellért, permettent de se réchauffer et de se détendre (dans des eaux à 40°C, le top). Le Palais et le Bastion des Pêcheurs sont des incontournables dont l'architecture et l'atmosphère vous séduiront à coup sûr. Enfin, pour une escapade plus bucolique, je vous emmène au Bois-de-Ville, légèrement à l'extérieur du centre-ville pour une session de patinage en plein air et une belle promenade dans ce gigantesque poumon, abritant un zoo, les thermes Szechenyi et divers musées à proximité (Beaux-Arts, agriculture etc).

Vue sur le Palais Royal de nuit depuis la rive Est du Danube

Le Bastion des Pêcheurs

La piscine des thermes Gellért

La patinoire de plein air de Bois-de-Ville

Vue de jour sur le Parlement depuis la rive Ouest du Danube

Vue de nuit sur le Parlement depuis le Bastion des Pêcheurs


Côté restauration, mon coup de coeur reste la péniche Spoon Boat qui offre une prestation haut-de-gamme pour des prix très raisonnables. Nappe tissu repassée, vue imprenable sur le Palais, service aux petits soins, pianiste en live, cuisine raffinée et décoration moderne sont les ingrédients d'un agréable dîner sur cette péniche. J'ai aussi été séduite par un petit salon de thé à deux pas du bastion des pêcheurs, le Ruszwurm, fondé en 1830 qui propose de déguster les pâtisseries hongroises accompagnées d'une boisson chaude ou froide parmi un large choix. 

Notre table au Spoon Boat, vue sur le Palais Royal

Pause douceur au salon de thé Rszwurm


Enfin, vous réaliserez de belles emplettes au marché couvert, dont le rez-de-chaussée est dédié à l'alimentaire et l'étage aux souvenirs. Je vous conseille aussi d'aller déguster un Trdlenik (chimney cake en anglais) au Molnar's Kurtoskalacs dans la rue Vaci (vaci utca). 

La façade majestueuse du marché couvert et ses superbes tuiles vernissées

Un stand du marché et ses saucisses au paprika, spécialité hongroise

Le fameux chimney cake


C'est ici que s'achève mon escapade hongroise. J'espère que cet article vous aura plu et vous fera voyager. Je vous souhaite vivement de visiter cette ville qui vaut le détour !

A très vite pour un nouvel article, 

Lilie 

23/02/2017

La gourmandise, le plus délicieux des défauts

Chers lecteurs et lectrices,

Avis aux gourmands aujourd'hui ! Comme vous avez déjà pu le remarquer sur le blog et mon compte Instagram, j'aime pâtisser. Non, en fait je dirais plutôt que j'adoooore pâtisser. Cette passion m'est venue il y a maintenant un tout petit peu plus de 5 ans, et est allée en grandissant depuis l'an dernier. D'où me vient-elle ? Je ne saurais le dire précisément, mais je pense que ma gourmandise y est pour beaucoup. J'aime aussi la rigueur et la précision que requière la pâtisserie, c'est un excellent défouloir compte-tenu de la concentration nécessaire à la réalisation de jolis gâteaux. Au fil des années, j'ai pu acquérir quelques bases solides, même si j'apprends de jour en jour, au fil des émissions que je regarde (Sucrément Bon, Le Meilleur Pâtissier etc). Je me suis également équipée en moules divers, décorations et autres spatules. J'ai donc pu élever progressivement la difficulté de mes pâtisseries.

Je suis donc plutôt fière de vous parler aujourd'hui de ma dernière réalisation en date : la Dobostorta. Vous allez me dire "mais où est-elle allée pêcher ça ?" En fait, j'ai eu deux inspirations : la finale de la dernière saison du Meilleur Pâtissier, puisqu'il s'agissait de la fameuse épreuve technique imposée par Mercotte, et mon récent voyage en Hongrie, d'où ce gâteau est originaire, qui m'a permis de le goûter pour de vrai après en avoir salivé derrière mon écran. Ce gâteau majestueux, tout en volume, étages et chocolat m'a tout simplement donné envie de le réaliser. 

Je suis donc partie de ce modèle tiré du blog de Mercotte :


Pour réaliser ceci :



Je suis plutôt satisfaite du rendu même si vous l'aurez remarqué, les éventails sur le dessus sont plus épais sur ma version que sur celle de Mercotte, et pour cause, la pâte n'est pas la même. En fait j'ai tenté la pâte sucrée de sa recette, mais sans succès, elle était trop friable, impossible de l'étaler sans la briser en mille miettes. J'ai donc fait une petite entorse à la recette et réalisé mes propres biscuits sucrés, que je fais pour Noël en général, à base de poudre d'amande. Le biscuit est certes plus moelleux que le biscuit proposé par la recette traditionnelle mais néanmoins délicieux. 

Je ne m'étendrai pas sur la recette en elle-même puisque j'ai "simplement" suivi celle de Mercotte, étant donné qu'on est sur un gâteau traditionnel que je ne souhaitais en aucun cas revisiter. Vous pourrez donc la trouver ici

Ce que je retiendrai pour la prochaine fois par contre c'est :

        ❤  Prévoir beauuucoup de temps de préparation, surtout quand on a un seul four et qu'il est tout petit ! En effet, il faut cuire 6 biscuits cuillère en forme de cercle (pour pouvoir ensuite les superposer avec de la ganache au chocolat entre chaque couche). Autant vous dire qu'à raison d'une cuisson biscuit par biscuit, c'était très long. Mais bon, le résultat en vaut la chandelle ! 

        ❤  Faire de très fine couche de ce fameux biscuit (n'ayant pas bien calculé mon coup, je n'ai eu que 5 biscuits et demi, donc 5 biscuits pour le gâteau et 1/2 biscuit pour ma dégustation personnelle 😋 ).

         ❤  Je vous conseille également de le sortir du frigo environ 30 minutes avant dégustation pour profiter de la texture onctueuse de la ganache.

Quoiqu'il arrive, j'en referai un (Marie-Laure, ma première fan a déjà passé commande !) et je retenterai la pâte sucrée et des couches de biscuit cuillère légèrement plus fines. 

J'espère vous avoir donné faim et peut-être l'envie de l'essayer à votre tour 😉 Vous en prendrez bien une petite part...



A très vite pour un nouvel article où je vous parlerai de mon voyage hongrois,

Lilie




13/02/2017

Comment Pandora m'a charmée

Chers lecteurs et lectrices,

Je suis contente de vous retrouver sur le blog ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas pu trouver le temps de vous concocter un article. Dernièrement, j'ai eu l'occasion de travailler pour la célèbre bijouterie Pandora, en période de fêtes et pour la Saint-Valentin, et je voulais vous partager mon expérience et surtout le plaisir que j'ai eu à m'immerger dans le secteur de la bijouterie. Même si l'expérience était courte, j'ai énormément appris et savouré de travailler entourée de jolies choses et de collègues adorables. 

Pour rappel, le concept de Pandora s'articule autour de la personnalisation. Bagues, boucles d'oreilles, colliers et surtout le légendaire bracelet se composent au gré des envies, des saisons et surtout des événements marquants d'une vie. Outre la collection "classique" de Pandora, j'ai pu découvrir la collection "Essence", qui représente les valeurs auxquelles on tient ou qui nous ressemblent autour d'une collection de charms, les célèbres petites pièces qui agrémentent le bracelet ou le collier. Pour ma part, après quelques semaines passées à la boutique, j'avais déjà envie de m'offrir un bijou de la marque... Le concept personnalisable et modulable me plaît particulièrement, surtout parce qu'on peut faire évoluer son bijou au fil des années. La qualité est aussi au rendez-vous puisque tous les bijoux sont en or ou en argent massif. J'ai donc naturellement craqué pour la collection Essence, moins répandue que l'autre, et vous partage ma composition. 




J'ai personnellement opté pour un bracelet esthétique et surtout qui me ressemble. Sur mon bracelet en maille serpent, j'ai tenu à représenter la liberté, en référence à mon grand-père qui m'a toujours dit que la liberté n'a pas de prix, le bonheur, la passion, ma principale source de motivation, l'amour, la joie, l'affection, que je reçois chaque jour de mes proches, et enfin la sagesse, que je n'ai pas encore tout à fait mais que j'ai surtout choisi pour son esthétique (j'avoue !). Ce que j'apprécie particulièrement, c'est que, bien qu'on puisse les enlever facilement, les charms restent assez fixes sur le bracelet grâce à des petits inserts en silicone à l'intérieur. Le détail que j'adore : chaque valeur est gravé sur le côté du charm correspondant.

Je suis très satisfaite de ma composition et espère la faire évoluer bientôt ! Je vous invite à découvrir les charms Créativité, Prospérité, Paix qui devraient bientôt s'inviter dans ma collection personnelle...





J'espère que cet article un peu différent vous aura plu !

A très vite,

Lilie


20/12/2016

#XmasCocooning

Chers lecteurs et lectrices,

En cette période de fêtes, toute la communauté de We Are The Models a décidé de répondre à un nouveau défi ! Le thème cette fois-ci ? Composer un look de Noël moins glitter et plus cocooning, d'où le hashtag #XmasCocooning. Forcément, j'ai répondu présent, bien qu'étant très prise en ce moment. Le mot déclencheur a bien entendu été "cocooning", qui présage de la maille, de la fourrure, de la chaleur, bref du confort et de la douceur, tout ce que j'aime ! 


Je me suis donc amusée à composer un look que j'apprécierais de porter le jour de Noël, à la fois féminin et confortable. J'ai donc associé une nouvelle venue dans ma garde-robe, la robe pull sucres d'orge de chez Primark qui m'a tout de suite séduite par on côté mignon et sa belle qualité (pour le prix ! 18€ !). Une paire de boots à talon carré en cuir noir et un perfecto en cuir noir (Promod) apportent le côté sophistiqué et contrebalancent l'aspect décontracté de la robe pull. Pour les accessoires, une écharpe tube (Primark également) en grosse maille blanc cassé (plus flatteur pour les teints clairs que le blanc pur, surtout en hiver!) et mon acolyte de l'hiver, j'ai cité ma célèbre toque en (fausse) fourrure de chez Tie Rack. Une pochette noire et dorée portée sur l'épaule avec la bandoulière apporte la touche plus décontractée que portée à la main. 


En bref, j'ai avant tout composé un look simple  et efficace qui ravira toutes celles qui aiment les pièces originales mélangées aux intemporels. De plus, je souligne que la robe pull, dont je doutais de la qualité, s'est avérée très chaude et très agréable à porter, d'autant plus qu'elle ne s'est pas déformée au cours de la journée (contrairement à une robe pull que j'ai achetée l'an dernier chez Camaïeu, comme quoi...). 


Côté make-up, j'ai misé sur des yeux dorés légèrement pailletés, un mascara ultra-black (Diorshow Overcurl) et une bouche prune (crayon et rouge Kiko), ma couleur indispensable de l'hiver. 


Pour la coiffure, j'ai simplement ondulé les longueurs pour donner du volume sous la toque. 

Je vous dis à bientôt pour un nouvel article !

Lilie




18/10/2016

Happy and pretty in my lingerie

Chers lecteurs et lectrices,

Je viens aujourd'hui vous parler d'une de mes passions que je vous avais caché jusqu'à maintenant et qui intéressera davantage mes lectrices, c'est la lingerie ! Avec plus de 30 ensembles de lingerie de jour, pas loin de 10 nuisettes et leur déshabillé coordonné, et de nombreuses guêpières, vous l'aurez compris je suis une fan !

Mais je ne suis pas là pour vous montrer mes tenues affriolantes mais plutôt pour faire un point sur ce que je considère comme MES INDISPENSABLES en lingerie. C'est le rangement de mes propres ensembles de lingerie qui m'a inspiré à écrire cet article.



Avant de lister mes basiques, je tiens à rappeler qu'il est primordial de bien choisir sa lingerie pour des raisons de confort mais aussi de santé, car une poitrine mal maintenue ou des matières trop synthétiques peuvent être sources de nombreux désagréments. Il faut donc faire attention à la taille de son soutien-gorge (je vous invite donc à vous rendre ici pour la calculer en un temps record !)

Personnellement j'aime avoir un peu de tout en tout, en témoignent mes placards débordant de couleurs et de matières différentes ! Bref, en bonne fashionista, j'ai à peu près toutes les couleurs et tous les styles en lingerie. Parmi mes merveilles, il y en a certains dont je ne me séparerais pour rien au monde.

1 - L'ensemble invisible


Certains vêtements moulants, clairs voire blancs requièrent des précautions particulières en matière de sous-vêtements. L'incontournable, c'est l'ensemble couleur chair, toucher seconde peau et avec de la dentelle (plate pour être invisible sous les vêtements) pour les plus sophistiquées d'entre nous ! Ils se déclinent souvent en version bandeau et possèdent des bretelles amovibles pour s'adapter à encore plus de tenues. Les ensembles couleur chair se trouvent un peu partout (Etam, Rouge Gorge, Undiz, Orcanta) et il y en a à tous les prix ! En bas, j'accorde souvent avec un string ou un shorty chair également découpé au laser et thermocollé pour un finition discrète et résistante dans le temps. Les marques de lingerie se décarcassent de plus en plus pour rendre ce basique un peu plus séduisant en ajoutant des rubans de satin, de la dentelle plate, bref, autant de finitions qui nous feront adopter une bonne fois pour toutes ce basique dans nos tiroirs.

Quelques idées ...

Bandeau chair avec dentelle plate, Rouge Gorge, 29,90€
Soutien-gorge chair effet dentelle, Chantelle, chez Orcanta par exemple


Soutien-gorge chair avec dentelle sur les côtés, H&M, le lot de 2 à 14,99€


2 - Le bandeau


Le soutien-gorge bandeau est le meilleur ami de toutes les fans de bustiers. Personnellement, j'adore les bustiers, et n'aimant pas ne pas porter de soutien-gorge, le bandeau a vite rejoint mes tiroirs. A bretelles amovibles et chair, il devient multi-usages et permet de porter toutes sortes de vêtements. Un basique ! Pour ma part, j'avais tout d'abord opté pour le modèle Invisible de chez Etam, avec 3 agrafes dans le dos, il permet un bon maintien. Mais l'an dernier, j'ai profité de soldes pour dénicher l'incontournable Wonderbra Strapless qui permet un maintien incomparable. C'est bien simple, il ne bouge pas ! Avec son effet push-up et son décolleté plongeant, il a tout pour plaire et en plus, il existe jusqu'au bonnet I !

Wonderbra strapless, 45,90 €, disponible à La Halle
Bandeau Pure Fit Etam, bretelles amovibles, 28,90 €

 3 - Le dos américain


Revenu à la mode depuis plusieurs saisons, le dos américain est entré dans nos dressings, qu'il s'agisse de vêtements de sport ou de top plus sexy. Il est bien sûr possible d'opter pour des bretelles transparentes qu'on apposera sur un modèle tel que ceux présentés ci-dessus. Mais si l'on veut un bon maintien, un joli décolleté, avec des bretelles et qu'on ne soupçonne rien, on peut investir dans un soutien-gorge soit directement avec un dos américain ou avec des bretelles munies d'un système d'accroche dans le dos pour obtenir le fameux effet croisé. En bonne fan, j'ai les 2...

Soutien-gorge dos nageur en dentelle, Etam, 34,99 €
Soutien-gorge avec accroche dans le dos pour rejoindre les deux bretelles, Chantelle

4 - L'auto adhésif


Quand on est une fan de dos nu, il existe un incontournable, le soutien-gorge auto adhésif. Souvent décliné en chair ou en noir, il possède deux coques autocollantes qui se fixent sur la poitrine, permettant de cacher le téton tout en découvrant le dos et les épaules. Il se trouve un peu partout et à des prix abordables (Soleil Sucré, H&M, Etam, Rouge Gorge etc). Le seul inconvénient est qu'il peut parfois, sous l'effet de la chaleur, se décoller un petit peu. A noter également qu'il est lavable en machine !

Coques adhésives en microfibre, Etam, 30 €
Bien sûr au-delà de ces indispensables, j'apprécie d'autres modèles comme les push-up que je trouve littéralement magiques, les tout dentelle que je trouve incroyablement sexy surtout en noir, les bodys qui sont définitivement de retour (de nuit comme de jour) et qui s'avèrent très pratiques et sexy sous des chemisiers légèrement transparents, mais tout cela n'est question que de préférences et de formes, à adapter en fonction de notre poitrine. 
N'hésitez pas à jeter un œil sur cette page pour découvrir de nombreux accessoires qui pourront peut être vous changer la vie ! Et n'oubliez pas que c'est à la lingerie de s'adapter à vous et pas l'inverse ;-)

A très bientôt pour un autre article ! 

Lilie


27/09/2016

#BackToWork

Chers lecteurs et lectrices,

L'heure de la rentrée a sonné ! Je tiens avant toute chose à vous présenter mes excuses pour cette longue absence. L'écriture de mon mémoire et la préparation de la soutenance qui ont marqué, depuis mardi dernier, la fin de mes études, ont occupé tout mon temps. Je regrette de ne pas avoir pris le temps de publier davantage, d'autant que j'avais préparé des articles en avance ! Mais les photos demandaient du temps que je n'avais pas, malheureusement ... Enfin, tout ça, c'est du passé car je suis désormais diplômée ! 

Je vous présente donc, en collaboration avec le site We Are The Models, dont je vous ai déjà parlé dans mes précédents articles (Défi Canari, Une fille au masculin, Christmas Color etc), ma vision du look idéal pour retourner travailler. Les vacances furent très ensoleillées mais il est maintenant temps d'accueillir l'automne et nos jolies bottines ! 

J'ai donc composé un look à partir d'un jean noir (vous avez bien lu !) bien que je sois plus habituée aux jupes et robes, j'avais envie de changement. Le jean noir, c'est une base sûre qu'on peut mixer avec ce qu'on veut ! Je l'ai trouvé il y a seulement quelques jours chez Etam. Contrairement à beaucoup d'autres jeans que j'ai pu essayer, j'aime beaucoup celui-ci, assez stretch pour être confortable mais pas trop pour ne pas ressembler à un jegging, gris anthracite et pas totalement noir donc légèrement moins strict, et enfin, push-up donc idéal pour mettre en valeur nos jolies formes. 




J'y ai ensuite associé un pull fin, avec une touche de cachemire pour la douceur, manches 3/4 parfaites pour la mi-saison, vert sapin qui met en valeur les teints et chevelures clairs et un faux-col amovible clouté pour l'effet rock et original. Je l'ai également trouvé récemment chez Etam, en promotion de mi-saison en plus ! Pour les réticentes au vert, il existe aussi en noir ;) 



Côté chaussures, j'ai enfin pu ressortir du dressing mes jolies bottines Eram, en daim et "poulain", dénichées la saison dernière en soldes. La hauteur du talon est confortable et elles vont avec tout, je les adore !



Enfin, la touche tendance de la tenue, mon élégante cape de chez Naf Naf, dénichée en soldes la saison dernière également. Elle va avec tout et a le pouvoir de sublimer n'importe quelle tenue. En plus, elle est très confortable car les ouvertures pour les bras sont grandes et l'attache avec le ruban (cousu d'un côté pour ne pas le perdre, ils sont astucieux chez Naf Naf !) est très rapide et pratique. 


Côté accessoires, mon sac roseau de chez Longchamp, effet crocodile, idéal pour aller travailler et à la bonne taille pour ranger documents et tablette ! Pour les bijoux, j'ai fait simple avec des perles grises aux oreilles (de Tahiti pour moi, merci Maman ! mais de jolies perles de culture sont aussi très probantes), un bracelet double Swarovski et ma montre chrono Storm. 

J'espère que ce look urbain preppy vous aura convaincu et vous donnera l'envie de retourner travailler et de profiter de la si belle saison qu'est l'automne. 

A très bientôt pour un nouvel article !

Lilie