20/11/2017

La 4D au cinéma, test et avis

Chers lecteurs et lectrices,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un article totalement inédit sur une expérience cinéma. Hier, je suis allée tester une toute nouvelle salle de cinéma à Lyon et je voulais vous en parler. Vous avez certainement pu lire dans la presse ou sur les réseaux sociaux que le cinéma Pathé à Carré de Soie (Vaulx-en-Velin), après Paris, Montpellier et Toulon, s'est équipé d'une salle 4DX depuis vendredi dernier. Il s'agit d'un type d'expérience auparavant réservé aux parcs d'attraction tels que le Futuroscope qui s'invite désormais pour nos séances cinéma du week-end. La salle, dont le nombre de sièges est assez limité afin d'accueillir les technologies nécessaires, est donc équipée afin de vous faire ressentir un maximum de sensations présentes dans le film. C'est une véritable expérience immersive à laquelle nous sommes invités lorsque nous gagnons nos sièges. Tous nos sens sont en éveil tout au long du film grâce à des effets de mouvements du siège, de projection d'eau pour simuler la pluie, de vibrations dans le siège mais bien plus encore... 

Personnellement, j'ai adoré cette séance. D'autant que le film que je suis allée voir s'y prêtait puisqu'il s'agissait de Justice League. Au programme, de l'action, de l'action et encore de l'action ! Autant vous dire qu'il est impossible de ne pas se plonger totalement dans la peau des super-héros ! Les sensations étant parfaitement synchronisées aux différentes actions du film, on ressent tout beaucoup plus intensément que lors d'une séance classique ou même en 3D. 

Sincèrement, je le conseille pour les personnes adeptes de sensations fortes ou du moins qui aiment l'action. Par conséquent, je le déconseille aux spectateurs qui vont au cinéma pour un moment d'apaisement et de confort. Il s'agit plutôt ici de vivre le film avec les personnages. Les scènes  tournées en plein air sont vraiment amusantes et vous réservent des surprises ... ainsi que les scènes de bagarre où ceux qui ne se sont jamais battus dans la cour de récré devraient là aussi être surpris !

Bien sûr, cette technologie est déconseillée aux femmes enceintes, personnes souffrant de maladies cardiaques, d'épilepsie, de problèmes de dos ou de cervicales ainsi qu'aux enfants mesurant moins d'un mètre. Toutes ces instructions sont rappelées au début de la séance.

En bref, malgré le coût assez élevé (6€ de plus que le tarif normal), j'ai beaucoup apprécié ce moment et je dois avouer que ces effets sensoriels m'ont redonné goût à ce type de films que j'avais tendance à délaisser depuis quelques temps. J'y retournerai avec plaisir pour découvrir d'autres films et peut-être de nouvelles sensations ! 

Et vous, avez-vous déjà testé ? N'hésitez pas à partager vos impressions en commentaires ;) 

A très bientôt pour un nouvel article, 

Lilie 

PS : L'article ensoleillé promis dans le précédent billet est en cours de rédaction et je le partagerai très vite avec vous !

16/10/2017

Yantra, l'accessoire ludique et esthétique

Chers lecteurs et lectrices,

Quel plaisir de vous retrouver après une si longue absence !

Je souhaite vous parler aujourd'hui d'une découverte fortuite et pourtant révolutionnaire à mes yeux. Comme beaucoup de femmes, j'ai toujours eu les cheveux longs ou mi-longs et, pour des raisons pratiques, j'ai aussi très souvent à mon poignet un élastique à cheveux. 
Le problème ? Les marques disgracieuses laissées par l'élastique. Sans compter qu'un élastique n'a rien d'un bijou... 
Travaillant depuis peu dans le secteur du luxe, je ne pouvais décemment plus porter d'élastique à mon poignet. Puis, il y a quelques jours, en regardant mon fil d'actualité Facebook, j'aperçois un encart sponsorisé de la marque Yantra. Curieuse de nature, j'ai cliqué et découvert une idée toute simple et pourtant très astucieuse! Un bracelet, un vrai, qui permet de fixer son élastique dessus et de l'avoir toujours à portée de main, avec un résultat très esthétique ! Il s'agit d'un jonc semi ouvert, en acier inoxydable (donc très résistant) que l'on retrouve en finition argentée, dorée ou rosée. Avec chaque bracelet sont fournis 5 élastiques de couleurs et effets différents (lisse, en spirale, uni ou à paillettes).




Le bracelet est une taille unique, pas d'erreur de taille donc, il vous suffit de l'ajuster directement sur vous ! Si vous aimez le choix, vous serez servies puisqu'il existe également des lots d'élastiques selon plusieurs thèmes pour pouvoir accessoiriser votre bracelet en fonction de votre tenue. Je précise qu'en ce moment, vous bénéficiez de remises sur tous les modèles, de quoi vous permettre de découvrir le concept Yantra sans culpabiliser ! Alors, qu'en pensez-vous ? Personnellement je suis conquise, ayant commandé en premier le modèle argenté Luna, je vais repasser commande pour le modèle rosé Venus !


 A très bientôt pour une escapade au soleil !

Lilie

17/03/2017

En route pour une escapade hongroise

Chers lecteurs et lectrices,

Comme je vous en parlais dans mon dernier article, j'ai récemment découvert la célèbre capitale hongroise : Budapest. Un petit voyage avec mon amoureux pour quatre jours merveilleux. Nous sommes partis presque sur un coup de tête, avec une folle envie de dépaysement et de pouvoir nous retrouver. Après avoir découvert il y a 2 ans Prague, j'étais très curieuse de parcourir les rues d'une autre ville d'Europe de l'Est. Mais la vraie folie que nous avons fait, en réalité, était d'y aller en plein hiver, le mois le plus froid, mi-janvier. Alors qu'une vague de froid saisissait la France, nous étions à plus de 1300 km de là, mais avec des températures encore plus basses...au lieu de rechercher la chaleur comme toute personne sensée.

Le Mont Gellért et le Danube gelé

Qu'importe, nous sommes partis quatre jours, avec un "package" déniché sur le site Voyage Privé. Environ 200€ par personne comprenant le vol A/R (au départ de Lyon), 3 nuits en hôtel 4* en plein centre de Budapest (petit-déjeuner buffet inclus) et 1 entrée par personne pour les célèbres thermes Gellért. Le vol était court (à peine 2h) et offrait un magnifique panorama sur les montagnes enneigées, un très beau spectacle. L'hôtel (Danubius Astoria, de la chaîne Danubius donc) offrait de belles prestations : une chambre avec une décoration raffinée et une propreté impeccable,  un buffet de petit-déjeuner très riche et complet et la localisation à deux pas du métro (littéralement) est très pratique.

La chambre d'hôtel

Je vous propose donc de vous donner quelques idées de visites de la ville et quelques bonnes adresses que nous avons pu tester.

 Côté visites, je vous suggère de parcourir la ville de jour comme de nuit. Le jour, vous profiterez des couleurs verdoyantes des toits de la ville, la nuit, vous apprécierez le relief des bâtiments mis en valeur par les multiples éclairages. La promenade le long du Danube offre un spectacle magique. Le mont Gellért (prudence en hiver à cause du verglas, je sais de quoi je parle...) offre une vue imprenable sur le Danube, le Parlement et le Palais. Les thermes Gellért, au pied du mont Gellért, permettent de se réchauffer et de se détendre (dans des eaux à 40°C, le top). Le Palais et le Bastion des Pêcheurs sont des incontournables dont l'architecture et l'atmosphère vous séduiront à coup sûr. Enfin, pour une escapade plus bucolique, je vous emmène au Bois-de-Ville, légèrement à l'extérieur du centre-ville pour une session de patinage en plein air et une belle promenade dans ce gigantesque poumon, abritant un zoo, les thermes Szechenyi et divers musées à proximité (Beaux-Arts, agriculture etc).

Vue sur le Palais Royal de nuit depuis la rive Est du Danube

Le Bastion des Pêcheurs

La piscine des thermes Gellért

La patinoire de plein air de Bois-de-Ville

Vue de jour sur le Parlement depuis la rive Ouest du Danube

Vue de nuit sur le Parlement depuis le Bastion des Pêcheurs


Côté restauration, mon coup de coeur reste la péniche Spoon Boat qui offre une prestation haut-de-gamme pour des prix très raisonnables. Nappe tissu repassée, vue imprenable sur le Palais, service aux petits soins, pianiste en live, cuisine raffinée et décoration moderne sont les ingrédients d'un agréable dîner sur cette péniche. J'ai aussi été séduite par un petit salon de thé à deux pas du bastion des pêcheurs, le Ruszwurm, fondé en 1830 qui propose de déguster les pâtisseries hongroises accompagnées d'une boisson chaude ou froide parmi un large choix. 

Notre table au Spoon Boat, vue sur le Palais Royal

Pause douceur au salon de thé Rszwurm


Enfin, vous réaliserez de belles emplettes au marché couvert, dont le rez-de-chaussée est dédié à l'alimentaire et l'étage aux souvenirs. Je vous conseille aussi d'aller déguster un Trdlenik (chimney cake en anglais) au Molnar's Kurtoskalacs dans la rue Vaci (vaci utca). 

La façade majestueuse du marché couvert et ses superbes tuiles vernissées

Un stand du marché et ses saucisses au paprika, spécialité hongroise

Le fameux chimney cake


C'est ici que s'achève mon escapade hongroise. J'espère que cet article vous aura plu et vous fera voyager. Je vous souhaite vivement de visiter cette ville qui vaut le détour !

A très vite pour un nouvel article, 

Lilie 

23/02/2017

La gourmandise, le plus délicieux des défauts

Chers lecteurs et lectrices,

Avis aux gourmands aujourd'hui ! Comme vous avez déjà pu le remarquer sur le blog et mon compte Instagram, j'aime pâtisser. Non, en fait je dirais plutôt que j'adoooore pâtisser. Cette passion m'est venue il y a maintenant un tout petit peu plus de 5 ans, et est allée en grandissant depuis l'an dernier. D'où me vient-elle ? Je ne saurais le dire précisément, mais je pense que ma gourmandise y est pour beaucoup. J'aime aussi la rigueur et la précision que requière la pâtisserie, c'est un excellent défouloir compte-tenu de la concentration nécessaire à la réalisation de jolis gâteaux. Au fil des années, j'ai pu acquérir quelques bases solides, même si j'apprends de jour en jour, au fil des émissions que je regarde (Sucrément Bon, Le Meilleur Pâtissier etc). Je me suis également équipée en moules divers, décorations et autres spatules. J'ai donc pu élever progressivement la difficulté de mes pâtisseries.

Je suis donc plutôt fière de vous parler aujourd'hui de ma dernière réalisation en date : la Dobostorta. Vous allez me dire "mais où est-elle allée pêcher ça ?" En fait, j'ai eu deux inspirations : la finale de la dernière saison du Meilleur Pâtissier, puisqu'il s'agissait de la fameuse épreuve technique imposée par Mercotte, et mon récent voyage en Hongrie, d'où ce gâteau est originaire, qui m'a permis de le goûter pour de vrai après en avoir salivé derrière mon écran. Ce gâteau majestueux, tout en volume, étages et chocolat m'a tout simplement donné envie de le réaliser. 

Je suis donc partie de ce modèle tiré du blog de Mercotte :


Pour réaliser ceci :



Je suis plutôt satisfaite du rendu même si vous l'aurez remarqué, les éventails sur le dessus sont plus épais sur ma version que sur celle de Mercotte, et pour cause, la pâte n'est pas la même. En fait j'ai tenté la pâte sucrée de sa recette, mais sans succès, elle était trop friable, impossible de l'étaler sans la briser en mille miettes. J'ai donc fait une petite entorse à la recette et réalisé mes propres biscuits sucrés, que je fais pour Noël en général, à base de poudre d'amande. Le biscuit est certes plus moelleux que le biscuit proposé par la recette traditionnelle mais néanmoins délicieux. 

Je ne m'étendrai pas sur la recette en elle-même puisque j'ai "simplement" suivi celle de Mercotte, étant donné qu'on est sur un gâteau traditionnel que je ne souhaitais en aucun cas revisiter. Vous pourrez donc la trouver ici

Ce que je retiendrai pour la prochaine fois par contre c'est :

        ❤  Prévoir beauuucoup de temps de préparation, surtout quand on a un seul four et qu'il est tout petit ! En effet, il faut cuire 6 biscuits cuillère en forme de cercle (pour pouvoir ensuite les superposer avec de la ganache au chocolat entre chaque couche). Autant vous dire qu'à raison d'une cuisson biscuit par biscuit, c'était très long. Mais bon, le résultat en vaut la chandelle ! 

        ❤  Faire de très fine couche de ce fameux biscuit (n'ayant pas bien calculé mon coup, je n'ai eu que 5 biscuits et demi, donc 5 biscuits pour le gâteau et 1/2 biscuit pour ma dégustation personnelle 😋 ).

         ❤  Je vous conseille également de le sortir du frigo environ 30 minutes avant dégustation pour profiter de la texture onctueuse de la ganache.

Quoiqu'il arrive, j'en referai un (Marie-Laure, ma première fan a déjà passé commande !) et je retenterai la pâte sucrée et des couches de biscuit cuillère légèrement plus fines. 

J'espère vous avoir donné faim et peut-être l'envie de l'essayer à votre tour 😉 Vous en prendrez bien une petite part...



A très vite pour un nouvel article où je vous parlerai de mon voyage hongrois,

Lilie




13/02/2017

Comment Pandora m'a charmée

Chers lecteurs et lectrices,

Je suis contente de vous retrouver sur le blog ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas pu trouver le temps de vous concocter un article. Dernièrement, j'ai eu l'occasion de travailler pour la célèbre bijouterie Pandora, en période de fêtes et pour la Saint-Valentin, et je voulais vous partager mon expérience et surtout le plaisir que j'ai eu à m'immerger dans le secteur de la bijouterie. Même si l'expérience était courte, j'ai énormément appris et savouré de travailler entourée de jolies choses et de collègues adorables. 

Pour rappel, le concept de Pandora s'articule autour de la personnalisation. Bagues, boucles d'oreilles, colliers et surtout le légendaire bracelet se composent au gré des envies, des saisons et surtout des événements marquants d'une vie. Outre la collection "classique" de Pandora, j'ai pu découvrir la collection "Essence", qui représente les valeurs auxquelles on tient ou qui nous ressemblent autour d'une collection de charms, les célèbres petites pièces qui agrémentent le bracelet ou le collier. Pour ma part, après quelques semaines passées à la boutique, j'avais déjà envie de m'offrir un bijou de la marque... Le concept personnalisable et modulable me plaît particulièrement, surtout parce qu'on peut faire évoluer son bijou au fil des années. La qualité est aussi au rendez-vous puisque tous les bijoux sont en or ou en argent massif. J'ai donc naturellement craqué pour la collection Essence, moins répandue que l'autre, et vous partage ma composition. 




J'ai personnellement opté pour un bracelet esthétique et surtout qui me ressemble. Sur mon bracelet en maille serpent, j'ai tenu à représenter la liberté, en référence à mon grand-père qui m'a toujours dit que la liberté n'a pas de prix, le bonheur, la passion, ma principale source de motivation, l'amour, la joie, l'affection, que je reçois chaque jour de mes proches, et enfin la sagesse, que je n'ai pas encore tout à fait mais que j'ai surtout choisi pour son esthétique (j'avoue !). Ce que j'apprécie particulièrement, c'est que, bien qu'on puisse les enlever facilement, les charms restent assez fixes sur le bracelet grâce à des petits inserts en silicone à l'intérieur. Le détail que j'adore : chaque valeur est gravé sur le côté du charm correspondant.

Je suis très satisfaite de ma composition et espère la faire évoluer bientôt ! Je vous invite à découvrir les charms Créativité, Prospérité, Paix qui devraient bientôt s'inviter dans ma collection personnelle...





J'espère que cet article un peu différent vous aura plu !

A très vite,

Lilie